Bleach world

Bienvenue dans l'univers de Bleach où l'incroyable se mélange au paranormal.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [personnage fictif] Yongil Hajime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Motoki
Admin
avatar

Messages : 431
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 23
Localisation : Aquitaine

MessageSujet: [personnage fictif] Yongil Hajime   Lun 16 Juil - 1:33

Nom : Yongil

Prénom : Hajime

Race : Shinigami

Description physique : Hajime a les cheveux blanc, plutôt grand il a une posture d'homme fière. Il est habillé comme un capitaine banal. Ses yeux son vert, d'un brillant presque hypnotique.

Caractère :

Que dire sur cet homme, si ce n’est qu’il est d’un naturel patient, attentif et observateur. En effet, hajime est natif d’une noble famille d’érudits, autant dire que s’occuper de livres illustres et anciens mérite une certaine application et maîtrise concernant ses agissements, même les plus simples. Pourtant ce n’est pas sans ignorer son air un peu fier, fierté qui n’est cependant pas aussi poussé que celle qui vous amène au pire des extrémités. Non elle se basait certes sur le nom même de son clan, mais aussi sur le respect d’un monde qui restait des plus insolites beaucoup. Le désert, cet univers sans cesse changeant et presque mystique, un monde où peu de gens aimeraient se confronté, un lieu façonné par le vent et les contes. En vérité le caractère de Hajime se lie à celui du Sareer (étendu de sable estimé à des milliers de kilomètres. ) Son calme accompagne sans heurt le souffle du zéphire sur les dunes de sables, aussi chaud que cet air qui vous effleure le visage. Conquérant, tout autant que cette immensité qui ne cesse de s’étendre où que votre regard se pose, cet Hadhdhab (désert profond) qui semble vouloir vous murmurer tout au long de votre Hajr (Voyage), et seulement si vous êtes attentif, son essence même. Une chose que ne cesse de rechercher notre jeune Yongil, qui depuis son enfance n’ait de crainte à le parcourir suivant les rites décrient par les livres anciens. Autrement dit marcher sans une once de rythme sur cette surface
si peu stable. Cet air si paisible et serein s’accompagne d’une dureté ferme, tel le roc face au Coriolis (Tempête de sables pouvant aller dans les 800 km/h) qui sévit parfois lorsque l’on s’aventure par delà les prémisses du Sareer.

Passant cela, Hajime a toujours aimé s’assoir sur les toitures de ses propres quartiers, alors que l’astre du jour commence à poindre à l’horizon. C’est là et depuis sa naissance, une sorte de répit qu’il s’accorde avant d’entamer la journée. Un fait qu’il n’a jamais tenu de rompre. Cela soulignant surement un certain désir de solitude, chose encore plus marqué lorsqu’il rentre en sa propre chambre pour y fumer une longue pipe, tout en songeant à divers choses qui s’étaient passés ou non. La réflexion a toujours fait partie de son esprit cartésien, sans cesse en train de voir la rationalité des évènements, tout en se préservant un silence parfois bien dérangeant. Hajime n’est point un bavard, mais un parfait laconique. Préfèrent l’écoute à la parole, ce qui parfois induit en erreur bien des gens, car étant de noble lignage ceci parait souvent être traduit par de l’orgueil. Ohhhh notre homme n’en est point dépourvu comme je l’avais souligné précédemment, mais cette arrogance ne s’apparentait pas au mépris. Dédain qui peut franchir quelque fois les frontières de ses lèvres lorsque l’on vient à insulter son clan et son devoir. Car oui, le jeune Yongil est un être pourvu d’honneur et de droiture. Dans un sens il ne semble pas difficile de le faire sortir de ses gonds, et pourtant notre shinigami garde une profonde placidité douce et presque frustrante, alors qu’elle ne s’apparente point aux traits de la froideur et du snobisme, mais plus enclin vers un monde apaisé et doux.
Ses manières sont calculées et emprises de noblesse, témoignant ainsi de son appartenance. Ses mots découlent sans difficultés de sa bouche, mais il me faut vous souligner qu’il n’est pas rare qu’il vous faille froncer des sourcils sous certaines de ses expressions ou qualificatifs. En vérité, depuis qu’il possède cet amour du désert et de ses coutumes, le noble n’a de cesse de proférer des termes liés à ce monde, et plus encore alors que son zanpakutoh accompagne ses pas. Tout deux serviteurs de l’hadhdhab, ne soyez point stupéfait si jamais il vous arrive de vous confronter à un regard des plus inquisiteur s’il vous arrivait à renverser votre verre d’eau, car cela souligne la négligence, et ce dernier point n’est pas dans les mœurs de tout marcheur du désert qui se respecte. Oui, l’exigence et la discipline font partie de son caractère, ajoutant une pointe de sévérité dans les traits pourtant conciliants du personnage. Ceci est surement un peu paradoxal, mais c’est ce qui fait la complexité de Hajime. Point qui ne sera pas débattu dans cette partie consacré au caractère cependant. D’ailleurs pour en
revenir au sujet, il ne serait point juste que je ne vous révèle pas son petit pêcher mignon et véniel. Si jamais vous le surpreniez en son bureau en train de faire une pause, ne vous offusquez pas de le voir glisser en sa bouche quelques sucreries… tout du moins une seule et unique amuse bouche, car mise à par celle-ci le reste ne l’intéresse point. Les nounours au Chocolat et à la guimauve. D’autre part, le noble s’est découvert son plus jeune âge un attrait pour les arts, notamment pour les croquis et portraits. De ce fait, c’est souvent qu’il profitait d’un peu de temps libre pour venir s’isoler afin de s’offrir le luxe de crayonner sur un petit carnet en cuire toute chose qui était susceptible d’attirer son œil averti. Cela pouvait passer d’un paysage à un entrainement de ses propres troupes. Malgré cela, rare sont les personnes qui ont pu jeter un œil sur ses dessins. Était ce par crainte du jugement d’autrui où simplement parce qu’il conçoit qu’il n’avait point à partager cela ?...jamais ceci ne fut précisé et accentua cet impression de mystère sur son être.

La moquerie et l’ironie font souvent équipe en ses agissements, surtout lorsqu’il s’avère être en position de combat. Parlant peu, et analysant toutes choses, Hajime savait trouver les points qui pouvaient créer l’erreur chez l’adversaire, mais cela ne le mettait nullement à l’abri d’un quelconque faux pas. Même s’il n’oubliait jamais qu’une confrontation avait ses fragilités, sa jeunesse lui faisait parfois commettre des actes encore empreintes de témérités. Très protecteur notamment envers sa famille, ses agissements pouvaient paraître inflexibles et pourvu de sévérités, bien que la rancune n’accompagne pas son cœur. Un cœur qui ne fut jamais prit par quiconque, et qui ne suit que le Sentier d’or afin de mieux comprendre le désert.


Nom du Zanpakuto :

Ghanima veut signifier en langage du désert : la somme de toute expérience. Sa forme est d’un genre sobre, le fourreau est d'un noir plutôt mat et sa garde est ornée d'un petit poisson doré semblable à une truite, sans aucun doute une référence aux truites des sables qui peuplent les légendes du monde désertique.

Son apparence dans son monde est mi animal mi humaine, mi homme, mi ver des sables. Le haut de son corps ressemble en tout point à tout ce qui est de plus masculin, bien que camouflé par une tenue souple et fine, qui lui permet de récupérer l'eaude son corps et de la boire quand le besoin se fait sentir, par un simple tube fixé sur le haut de sa tenue, autrement dit un Distille. A la place des jambes, on peut observer des anneaux laiteux qui sont caractéristiques à ceux d'un Shai hulud décrit dans certains livres humains. Cette queue mesure bien quatre mètres de long, et forme des sillons dans le sable lorsque Ghanima se déplace. Quand à son visage il était tout aussi lisse que celui d’Hajime, bien que mate et que ses yeux sont d'un bleu sur fond bleu, appeler aussi yeux de Libab. Ses cheveux sont cuivrés et renforce son teint bronzé.

Le Shikai
:

Afin de le libérer, Hajime se doit de se couper légèrement la dernière phalange de son pouce, délaissant ainsi son propre sang s’écouler le long de la lame en acier. Cela témoigne de la tradition chez les peuples du désert, lorsque toute arme blanche est dévoilée au grand jour. Elle ne doit jamais regagner le fourreau sans que le sang ne soit établi. Hors donc une fois cela accomplie, la lame devient aussi translucide que le verre, laissant la lueur du soleil lui offrir quelques reflets qui
la trahit, si tend est que l’on soit un bon observateur. Sa phrase de libération est : «Fai Ghanima » De plus une sorte de pluie de sable se crée alors, tournant sans cesse aux pieds de notre manieur.. un sable qu'il peu manipuler à sa guise, appelé le El Sayal.

• techniques :

El-Sayal : « pluie de sable ». Elle se manifeste lorsque Hajime libère son sabre. Cette pluie de sable peu aussi bien gêner la vue de l'adversaire comme de lui infliger des coupures multiples et profondes. Mais le El Sayal peut aussi former un dôme de protection vis-à-vis de Hajime.

Mur de protection : Le sable comme chacun sait, n’est pas si volatile. Il peut être aussi dur que le béton s’il se retrouve compacter. Aussi Hajime peu en user ainsi pour se défendre de certaine attaque directe. Mais si l’attaque est bien trop puissante, cela ne fera qu’amortir avantde céder.

Le clone de sable : Le sable prendra la forme de notre shinigami un court instant pour tromper l’ennemi.


Histoire : Hajima était un élève banal à l'académie. Il a sut se séparer du groupe pour qu'on l'aperçoivent. L'ancien capitaine de sa division lui a dis un jours : "plus tard tu seras capitaine" de se fait Hajima s'est promit de devenir capitaine.

_________________

                                                                                     
Mystère et Égoïsme                                                                Fierté et Honneur
Symbole du Contentement                                                        Symbole de la Noblesse
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[personnage fictif] Yongil Hajime
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nos personnages fictifs préférés fêtent NOEL...
» Le marché : un lieu dangereux
» Gaston lagaffe, mon (anti) héros
» Formulaire de création de Personnage
» Le patronus de votre personnage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach world :: Pré rp :: Presentation-
Sauter vers: